jeudi 12 octobre 2017

MENTOR, Lee Matthew Goldberg - Hugo Thriller


Les éditions Hugo Thriller bastonnent dans le choix des bouquins qu'ils publient.
3 millions 800.000 exemplaires vendus en 2016. Pas mal non, pour une jeune collection ?

La ligne éditoriale est la suivante : littérature populaire et grand public (n'en déplaisent aux bien-pensants qui affirment que seule la littérature dite classique est de qualité), textes qui bousculent, et donnent le plaisir de la lecture. Tout un programme !! Pari tenu, j'en ai lu 6 cette année, tous réussis !
Dans cette maison, se sont de gros consommateurs de séries télé. A la lecture des bouquins qu'ils publient, je ne suis même pas étonnée tellement c'est évident !
Laurent Loison tu connais ? J'ai écrit une petite chronique sur son bouquin dans laquelle j'avais dit qu'il était écrit comme un film d'Olivier Marchal. Ben voilà, on y est!

Le dernier paru ne déroge pas à la règle

Mentor de Lee Matthew Goldberg

C'est pas un auteur français, mais une traduction. Ca n'enlève rien à l'efficacité du bouquin. La 4ème de couverture vante une analogie entre "American pycho" et le "Silence des Agneaux". Personnellement, je ne trouve pas... 
C'est bien meilleur au niveau de l'ambiance hyper anxiogène : dès le chapitre 2, tu sais qu'un truc va sévèrement clocher  !
Ca se rapproche plutôt de "la vérité sur l'affaire Harry Québert" ou de "jeux de miroirs" mais j'y reviendrai.

Je te raconte un chouïa ??
C'est l'histoire d'un succès : celui d'un agent littéraire, Kyle qui fait signer son premier gros contrat à une nana qui n'a même pas fini d'écrire son bouquin. Du coup, il a droit à un article dithyrambique dans la presse avec son nom écrit en gros. 
Son ancien professeur d'université, William lit l'article dans le journal, ce qui tombe à pique, puisque justement, lui aussi, ça fait 10 ans qu'il écrit un bouquin. 10 ans, je te raconte pas  l'épaisseur du pavé ! Il reprend donc contact avec son ancien élève, mine de rien pour lui proposer de lire son manuscrit. Sauf que le manuscrit est un peu l'oeuvre d'un dingo légèrement frappé du ciboulot qui a des goûts culinaires très spéciaux et des fantasmes de psychopathe en puissance.
Tu te doutes un peu que le manuscrit pourri va finir au fond d'un tiroir mais que le professeur dit le mentor ne l'entend pas de cette oreille.
C'est bien résumé non ? Ca te donne toujours pas envie d'aller l'acheter ?

Ok je continue 

C'est quoi un mentor déjà ?
On sort le Larousse : 
Désigne une relation interpersonnelle de soutien, une relation d'aide, d'échanges et d'apprentissage, dans laquelle une personne d'expérience, le mentor, offre sa sagesse acquise et son expertise dans le but de favoriser le développement d'une autre personne, le mentoré, qui a des compétences ou des connaissances à acquérir et des objectifs professionnels à atteindre.

C'est donc une relation de subordination
Je suis ton prof, tu es mon élève 
Tu mets toute ta confiance en moi,  ton mentor
Tu suis ma logique
Tu oublies ton ego, 
Tu t'ouvres totalement à moi, je finis par connaitre tous tes secrets et tes failles 

C'est exactement de ça dont il s'agit
un prof qui a pris tout l'ascendant sur l'un de ses élèves
et qui l'a aidé quand sa vie d'étudiant a été un peu difficile et qu'il s'est retrouvé dans une situation très délicate 
Des années plus tard, il espère que son élève frappé par le succès, lui rende la pareille en publiant son bouquin. Sauf que, c'est toujours le mentor qui est en position de force, lui qui dirige, lui qui commande.
Pour ce faire, il ne recule devant rien ! Des années plus tard, rien n'a finalement changé, la relation de prof à élève est toujours la même.

Le roman pose aussi des questions thématiques intéressantes :
- C'est quoi l'inspiration ? Ca vient comment ?
La fiction peut-elle devenir réalité ou est-ce la réalité qui engendre la fiction ? (qui de la poule ou de l'oeuf pour schématiser )
- C'est quoi le boulot d'éditeur exactement ?
- Peut-on tout publier pour accroitre sa notoriété ?

Dans un thriller, j'aime tout particulièrement quand : 
Il y a des retours en arrière (passé/présent), 
Quand la psychologie des personnages est bien travaillée et que la confiance trahie fait vaciller l'édifice de la relation,  
Quand on parle d'un bouquin dans le bouquin.
Cerise sur la gâteau : on assiste aussi un jeu de piste qui se poursuit entre l'élève et le mentor, agrémenté de références littéraires.

Si tu as aimé 
La vérité sur l'affaire Harry Québert de Joël Dicker (Marcus Goldman est incapable d'écrire son prochain roman, angoisse de la page blanche.Son ancien prof d'université Harry Québert resurgit dans sa vie car il se retrouve accusé de l'assassinat de Nola en 1975, l'une de ses étudiantes avec laquelle il aurait eu une aventure)

ou/et

Jeux de miroirs de Eugen Chirovici (Peter Katz, éditeur, reçoit un manuscrit qui l'intrigue dans lequel l'un des personnages est un professeur qui a été assassiné dans les années 80 et dont le meurtre n'a jamais été élucidé
L'auteur du manuscrit est décédé et Katz embauche alors un journaliste qu'il charge d'enquêter pour relancer et résoudre l'affaire)


Tu vas aimer celui-ci aussi :
C'est satisfait ou remboursé ! ( pardon les éditions Hugo, je m'avance peut-être un peu vite... pour le remboursé, pas pour le succès !)

A découvrir aux éditions Hugo thriller : 
- Cyanure : Laurent Loison
- Le tricycle rouge : Vincent Hauuy
- Notre petit secret : Roz Nay
- Derrière les portes : B.A Paris
- Disparue : Darcey Bell
- Itinéraire d'une mort annoncée : Fabrice Barbeau















LES MEILLEURS AMIS DU MONDE, Gilly MacMillan - Les escales

Nous sommes à Bristol, sud du Royaume-Unis. Noah et Said se rencontrent au lycée : ils ont 15 ans.  Dans ce lycée, l’un y est parce ...