samedi 10 mars 2018

LES SECRETS, Amélie Antoine - Michel Laffon



C'est l'histoire de 2 femmes : Mathilde qui rêve d'un enfant qu'elle n'arrive pas à concevoir et Elodie qui a un enfant qu'elle n'a pas rêvé d'avoir. 
La vie est souvent cruelle et injuste devant le désir de maternité...

Le roman commence par la fin, septembre 2015, et on se lance dans la lecture à rebours.
L'intérêt ? Comprendre comment on en est arrivé là. 
C'est toujours ce qui m'intéresse dans un roman : 
le cheminement, pas la fin.

Amélie, elle règle le problème dès le début, la fin, elle vous la donne, comme ça c'est réglé, on peut se concentrer sur les "pourquoi" et sur l'aspect psychologique des personnages.
Mathilde souffre, elle est obsédée par cet enfant qui ne vient pas, elle est prête à tout subir, tout entreprendre pour arriver à son but. 
Il faut dire qu'avec la mère qu'elle a, ce n'est pas vraiment étonnant de vouloir créer des relations mère-enfant d'un autre genre. La scène où Mathilde annonce sa grossesse à sa mère au restaurant m'a tirée quelques larmes : je retiens cette phrase collector de ma propre mère "on ne peut pas dire que se soit vraiment une bonne nouvelle" quand je lui ai annoncée être enceinte de ma dernière fille. Pas vraiment le genre de phrase qu'on oublie...
C'est intéressant de constater que la toxicité maternelle devient une sorte de thème récurrent dans ses romans (cf : son roman "Sans elle"), mais les relations parents-enfants également (cf. "Quand on a que l'humour", sorti en poche sous le titre "Les silences") 

Je l'ai déjà écrit, plusieurs fois, c'est ça qui fait sa force à Amélie : sa capacité à décortiquer dans tous les sens, les aspects psychologiques de ses personnages. 
Je n'ai pas connu la souffrance de ne pas pouvoir tomber enceinte, ni l'attente, ni les déceptions mensuelles 
Pas connu non plus la souffrance  de porter un enfant non désiré,
et pourtant ... Amélie sait si bien nous emporter dans son monde que l'identification est totale et le partage des émotions ressenti par les deux personnages principaux, immédiat.
C'est une sacré force, c'est sa force !
Elle sait tout dire et tout écrire, et elle vous emporte dans son monde.

C'est tendre
C'est maternel
C'est doux 
Mais c'est aussi,
Difficile
Triste
Cruel

Moi, ça me donne envie d'en savoir plus sur elle, sur sa vie, sur ses joies et ses blessures. 
Parce qu'elle m'attendrit
Elle me touche à chaque fois 
Elle est profondément humaine et sensible 
Y a qu'a voir sa page de dédicaces à la fin du livre 
" L'écriture est solitaire, mais l'envol d'un roman dépend de celles et ceux qui le liront, l'aimeront, en parleront, le défendront, le porteront. Mes personnages sont désormais entre vos mains, puissent-il vous toucher..."

Pari gagné Amélie, encore une fois !






LA NUIT DE L'OGRE, Patrick Bauwen - Albin Michel

C'est volontairement que j'associe la trombine de Patrick Bauwen et la couverture de son dernier livre "La nuit de l'ogr...